Ensemble, sauvons l'apron du Rhône et préservons nos rivières

  • Ne polluons pas les rivières et préservons notre ressource en eau.

Emportons nos déchets, évitons d’utiliser des produits toxiques qui se retrouvent dans les cours d’eau et limitons notre consommation d’eau, surtout en été.

 

  • Restaurons autant que possible la continuité des cours d’eau.

Les barrages cloisonnent la rivière empêchant la libre circulation des poissons et sont souvent à l’origine d’une dégradation de la qualité de nos cours d’eau.

La suppression d’un barrage est la solution idéale mais celle-ci n’est pas toujours envisageable compte tenu d’usages qui y sont associés, la construction de passes à poissons est alors nécessaire.

 

  • Laissons l’apron tranquille dans la rivière et respectons ses milieux de vie.

Les zones courantes et peu profondes sont des milieux importants pour l’apron. Ce sont aussi des espaces qu’il faut partager avec lui en essayant de ne pas les piétiner et les modifier.

Évitons l’édification de petits barrages de galets en été : si une personne retourne un galet, les conséquences sont minimes mais si des milliers de personnes répètent cette opération, l’impact est important !

Sans le savoir, en faisant des petits barrages nous détruisons l'habitat des jeunes aprons qui deviennent alors vulnérables aux prédateurs et trouvent plus difficilement leur nourriture.

 

  • Parlons de l’apron autour de nous, pour qu’il soit mieux connu et reconnu.

L’apron fait partie de notre patrimoine, c’est une espèce emblématique du bassin du Rhône, présente nulle par ailleurs !

Un geste pour l’apron, c’est un geste pour l’ensemble des espèces qui l’accompagnent.

En protégeant l’apron, ce sont nos rivières que nous préservons et de ce fait, les activités et usages qui y sont liés (ressource en eau de qualité, tourisme, pêche…).