Un plan national d'actions pour l'apron du Rhône : 2012 - 2016

Les connaissances, les savoir-faire techniques et les premiers résultats encourageants sont le fruit d'un fort investissement des acteurs du territoire depuis une quinzaine d'années autour de l'apron du Rhône. Cette dynamique résulte aussi de la mobilisation de moyens financiers importants mobilisés grâce aux programmes européens.

Emblématique du bassin du Rhône en raison de son endémisme, mais aussi parce qu'il témoigne de la qualité biologique et fonctionnelle de nos cours d'eau, l'apron reste une espèce en danger critique d'extinction et ce statut requiert toujours une vigilance de chaque instant.

Ainsi, afin de poursuivre les efforts entrepris et face à la responsabilité de l'état français envers cette espèce n'existant nulle part ailleurs dans le monde, la Direction régionale de l'Environnement de Rhône-Alpes, DREAL (organe déconcentré de l'Etat) a confié au Conservatoire d'espaces naturels Rhône-Alpes, en 2010, la rédaction d'un plan national d'actions pour l'apron afin de poursuivre la mobilisation des acteurs du territoire et les actions engagées.

Un comité de suivi de la rédaction du plan regroupant une cinquantaine de structures de compétences variées s’est réuni à plusieurs reprises à Lyon afin de suivre l’avancée du plan et d’en valider le contenu. Le plan national d'actions pour l'apron du Rhône a officiellement été validé par le Ministère et le Conseil National de Protection de la Nature le 15 septembre 2011.

Les plans nationaux d’actions visent à définir les actions nécessaires à la conservation et à la restauration des espèces les plus menacées. Cet outil de protection de la biodiversité est mis en œuvre par l'état français depuis une quinzaine d’année. Ces plans ont été renforcés suite au Grenelle Environnement.

Pour en savoir plus : http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Especes-menacees-les-plans.html